Archives de l’auteur : Louise Merzeau

À propos Louise Merzeau

Co-responsable de l'axe "Biens communs numériques" du Master

Travaux réalisés par les étudiants de Métiers du livre

Travaux réalisés par des étudiantes en Master 2 Métiers du livre de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, dans le prolongement et en accompagnement des travaux effectués par le Master recherche Infocom.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Le smartphone, star de la première Copy Party dans un collège du Havre

Comment sensibiliser des collégiens aux problématiques du droit d’auteur sur internet, tout en combinant une activité pédagogique autour de la notion de biens communs. Karima Kadi, professeure-documentaliste au collège Raoul Dufy (Le Havre), a mis en place la toute première Copy Party avec une classe de troisième. L’occasion de parler tout à la fois de droits d’auteur et du partage de la connaissance et des savoirs.  Intégrer une Copy Party au sein d’un cours, voilà une idée qui mérite bien un éclairage de premier ordre.

Lisez le récit de cette expérience sur ActuLitté.com

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Les biens communs : un outil politique pour repenser notre rapport à la technologie

Un article d’Hubert Guillaud qui synthétise l’intervention de Valérie Peugeot aux derniers Entretiens du nouveau monde industriel.

“Comment rééquilibrer cette recentralisation que proposent les Big Data ?”, interroge Valérie Peugeot. “Le web est un espace contributif et distribué qui nous fascine, mais qui masque les couches d’infrastructures construites elles sur des logiques de contrôle et de centralisation”. Pour trouver les conditions d’un rééquilibrage, estime Valérie Peugeot, il nous faut repenser la donnée comme un bien commun. Un bien commun et pas un bien public, précise-t-elle. “Pour rééquilibrer les choses, nous avons besoin de nouvelles perspectives théoriques et pratiques, de nouvelles règles de gouvernement, de changer les régimes de propriété”. Cela signifie qu’il nous faut penser des infrastructures moins concentrées, à l’image des systèmes d’informatique en nuage personnels, et surtout penser la donnée comme une ressource que l’on peut mettre en commun.

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Rabelaisie

Projet de recherche : une glose numérique autour de la vie et l’œuvre de Rabelais

A chaque article correspond une synthèse sur un sujet se rapportant à la geste pantagruélique, au contexte de son écriture, à la relation de l’écrivain à son époque. De l’abbaye de Thélème aux imprimeurs humanistes, en passant par le bestiaire, Panurge, des lieux réels ou fictifs, le projet s’annonce vaste, comme une exposition perpétuelle. Exposer, autrement dit donner à voir l’exploration d’une contrée littéraire mais plus encore.

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Les biens communs de la connaissance à la BnF

La BnF organise le 18 novembre prochain une journée sur les biens communs de la connaissance en 3 moments

Première partie Atelier Arpentage
10h00 à 16h30, salle J
Atelier de lecture partagée du livre Libres savoirs, les biens communs de la connaissance coordonné par l’Association VECAM, C&F, 2011.
Participation gratuite sur inscription uniquement auprès de celine.gaspard@bnf.fr • tel. 01.53.79.85.30

Deuxième partie : Restitution publique de l’atelier Arpentage
16h30 – 17h30, Auditorium 70 (entrée par le Hall Ouest)

Deuxième partie :  : Projection débat
17h30 – 19h00,
auditorium 70 : entrer Hall Ouest
REMIX Biens communs : une sélection d’entretiens de www.remixthecommons.org

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Après l’automne, le printemps ? Changement de stratégie au Ministère de la Culture en faveur de l’ouverture | :: S.I.Lex ::

Un article de Lionel Maurel (alias @calimaq) sur le changement de stratégie du Ministère de la Culture en faveur de l’ouverture des données culturelles.

L’enjeu essentiel se situe [désormais] au niveau des grands établissements dont les politiques sont généralement encore très loin de satisfaire ces objectifs d’ouverture. Que feront la RMN-Grand Palais, Le Louvre, le Musée d’Orsay, l’INA, le Musée du Quay Branly, le domaine de Versailles, la BnF, le Centre Pompidou, les Archives nationales pour se conformer à ces nouvelles orientations ? Ils ne pourront en tout cas plus s’abriter derrière le Ministère pour maintenir des politique de fermeture dont la justification devient à présent de plus en plus fragile…

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

VEBC : démo d’un DIY Bookscanner

VBC_COULEUR_small

Samedi 26 octobre, La Quadrature du Net, Paris

Démonstration d’un scanner à livre « fait maison » par Benjamin Sonntag dans les locaux de la Quadrature du Net : pour prendre en main tous les aspects de la numérisation (scan, découpage des fichiers, OCR,  métadonnées, développement de logiciels pour automatiser le processus, etc.) et contribuer à la préservation du domaine public.

DIYbookscanner1

Benjamin Sonntag en pleine démo (photo Louise Merzeau CC BY-NC-SA)

DIYbookscanner4

L’un des 2 appareils photo bon marché utilisés, avec son cache pour éviter les reflets sur les surfaces métalliques (photo Louise Merzeau CC BY-NC-SA)

DIYbookscanner5

Vu depuis l’écran de l’appareil photo de droite (photo Louise Merzeau CC BY-NC-SA)

DIYbookscanner6

L’application développée pour piloter la numérisation, saisir les métadonnées et gérer les scans (photo Louise Merzeau CC BY-NC-SA)

DIYbookscanner7

…et le thé, parce que tourner les pages, ça donne soif ! (photo Louise Merzeau CC BY-NC-SA)

→ Voir le compte-rendu de l’atelier par Alexis Kauffmann, avec un entretien audio
de Benjamin Sonntag
→ Voir le site de Bookscanner

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather

Passé et présent des biens communs. De l’utilisation des terres au partage d’informations

logo-viedesideesLa notion de biens communs (commons), autrefois un mode ancien de gestion des forêts et pâturages, désigne aujourd’hui nos recherches et nos collectes d’informations. Pour comprendre cette mutation, cet essai montre comment l’ancienne économie des communaux permet d’éclairer le paysage moderne de l’information.

Un article  approfondi d’Eva Hemmungs Wirtén, traduit par Barbara Turquier

 

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmailby feather